Mairie Esch-sur-Sûre

Bâtiment du centre communal à Eschdorf est une construction en béton armé avec un bardage en acier Corten déployé.

En 2012, une nouvelle commune de taille a été créée par la fusion des communes de Heiderscheid, Esch-sur-Sûre et Neunhausen. Cette nouvelle commune d’Esch-sur-Sûre a fait l’acquisition des terrains de l’envergure de 1 ha entre la mairie actuelle et l’église d’Eschdorf. L’objectif était de restructurer le centre du village d’Eschdorf et d’y établir un campus regroupant des activités diverses: nouvelle mairie, centre sociétaire, salle des fêtes, centrale de production de chaleur et emplacements de stationnement.

Le concept s’organise autour d’une nouvelle place centrale, l’espace de rencontre au centre du village. Il est formé par des axes visuels qui relient les nouveaux et les anciens bâtiments, ainsi que l’église.

Les espaces verts existants ont été intégrés dans un espace aménagé en parc public. Sur base d’une étude intensive du site, les éléments caractéristiques de la région ont été inclus dans le projet: le parc, la nature, l’eau. Des détails ruraux traditionnels tels que les toitures à versant ou les proportions et les formes des fenêtres sont intégrés dans le concept, tout en étant repensés.

Le bâtiment de la nouvelle mairie est constitué d’un niveau sous-sol, rez-de-chaussée et premier étage, ainsi qu’un étage technique en toiture.

Au rez-de-chaussée se trouve un espace accueil avec des guichets ouverts au public. Le conseil communal et le collège des bourgmestre et échevins se réunissent dans une salle de 70 m2
située dans un box vitré étant ainsi visible de l’extérieur. Cet espace peut aussi être utilisé pour des réceptions officielles.

Les bureaux du bourgmestre et des échevins, ainsi que des salles de réunions en petit groupe sont localisés au premier étage.

Les locaux au sous-sol sont réservés aux équipements techniques ainsi qu’aux archives qui ont une surface de 180 m2.

La structure principale est réalisée par une construction en béton armé «monolithique». La coque du premier étage est autoportante sur toute la largeur du bâtiment. Ceci permet de créer une continuité spatiale visuelle au premier étage.

Les éléments complémentaires, insérés dans le volume, présentent l’élément de légèreté. Ils sont réalisés en acier: une plateforme de passage de l’étage, un escalier autoportant en acier, des piliers de reprise des charges du porte à faux de la salle de conseil. Le plafond de la salle de conseil est réalisé par des bacs métalliques modulés en concordance avec la structure du bâtiment.

La volumétrie de la toiture à versant avec croupe abaissée, typique de la région, a été la base pour la conception du bâtiment. La forme et la hauteur de la toiture a été découpée sur la perpendiculaire. Cette surface découpée est recouverte de végétation extensive. Au fil de l’année, la variation de couleur (fleurs et mousses) annonce les changements des saisons.

Le bloc monolithique est recouvert d’une membrane uniforme en acier Corten déployé. Ceci confère une lecture homogène et unifiée du bâtiment sans lui attribuer un aspect massif, tel que l’aurait fait du Corten en tôle pleine. La motivation principale pour le choix de l’acier Corten est sa couleur vivace. Son aspect proche des teintes naturelles permet une intégration harmonieuse dans l’espace vert. La réflexion des rayons lumineux lui donne une autre caractéristique recherchée. D’autre part, l’acier confère au bâtiment solitaire une image solide et robuste.

Les stores solaires coulissants ont été développés pour ce projet. En position fermée ils rehaussent la solidité et la continuité de la construction.

Les aménagements des abords reprennent les thèmes de la commune: l’eau reprise par un bassin d’eau à l’entrée et l’espace vert naturel.